Modération ou censure sur les réseaux sociaux : qu’est-ce que le shadowban ?


Nous vous proposons une série de 2 articles sur le sujet :


Pratique méconnue du grand public par les réseaux sociaux, le shadowban devrait enfin être révélé à l’occasion des discussions liées aux pratiques de modération. Cette pratique officieuse est source d’inégalités et représente une réelle atteinte à la liberté d’expression.

Alors que la Commission européenne se préparait dès le mois de décembre 2020 à vouloir réguler les pratiques de modération au travers d’un « Digital Services Act » globalement destiné à responsabiliser les plateformes, le bannissement de Donald Trump des réseaux sociaux à la suite des violences et de l’envahissement du Capitole par des Pro-Trump semble raviver le sujet.

En France, la loi Avia qui voulait statuer sur le sujet de la modération des contenus avait été en grande partie censurée par le Conseil constitutionnel à l’été 2020 pour « non compatibilité avec la liberté d’expression ».

C’est désormais une « loi contre le séparatisme » que prépare le gouvernement français, consacrée à la lutte contre la haine en ligne.

Certains aspects de ce projet de loi pourraient même remettre en question certaines pratiques des plateformes pour les contraindre à plus de transparence en expliquant en termes clairs et précis le fonctionnement de leurs services de modération.

Concernant la modération de contenus, trois changements majeurs sont envisagés:

– un accusé de réception devra être transmis et l’initiateur du signalement devra être tenu informé des suites données à sa demande.

– une information précise et détaillée de la décision devra également être transmise à la personne dont le contenu aura fait l’objet de modération et il lui sera permi de la contester.

– la sanction devra être proportionnée à la gravité des agissements car la suspension d’un compte sera par principe considérée comme une atteinte à la liberté d’expression.

Ces principes viseront un périmètre large :

  • l’apologie des crimes, des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et de l’esclavage
  • provocations à la haine contre les personnes en raison de leurs origines, de leur religion, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap
  • contenus à caractère sexuel, incluant la pédopornographie, le proxénétisme et le harcèlement sexuel

Si plus de transparence est imposée pour modérer de tels contenus, qu’en sera-t-il des pratiques opaques mises en place par les plateformes concernant un autre type de « modération » automatique portant sur d’autres sujets, parfois anodins voire volontairement anti-concurrentiels ?

Qu’est-ce que le shadowban ?

Le shadowban consiste à ce que des publications soient rendues invisibles sans que l’auteur n’ait fait l’objet d’un bannissement ou d’une notification officielle.

A l’origine, ce principe était destiné à lutter contre les spams, les robots et les faux comptes en leur permettant de continuer à agir tout en limitant leur visibilité exclusivement à leur communauté sans qu’ils en soient informés.

Mais les pratiques des plateformes ne se limitent plus depuis longtemps aux seuls spammeurs. Et nombre de plateformes intègrent ce principe, non-officiellement, dans leurs algorithmes de visibilité et de modération.

On recense quatre situations de shadowban :

  • Un nom d’utilisateur ou un hashtag n’apparaissant pas dans les suggestions de recherche
  • Forte diminution de l’engagement
  • Blocage de certaines fonctionnalités (par exemple, les préférences ou les réponses)
  • Une interdiction temporaire d’utiliser le compte

Le shadowban sur Twitter

En 2018, sur son blog , Twitter affirmait ne pas délibérément masquer des contenus et en particulier sur les contenus politiques ou idéologiques.

Cependant, Twitter reconnaissait « classer » les tweets et les résultats de recherche pour pénaliser certains comptes. Ce qui revient donc à faire du shadowban en réduisant la visibilité de certains contenus ou de certains comptes.

Comment éviter d’être pénalisé par Twitter ?

  • confirmer son email
  • mettre une photo de profil
  • ancienneté du profil
  • types de profils que vous suivez et que vous retweetez
  • types de profils qui vous suivent, vous retweetent, vous bloquent
  • éviter de spammer
  • éviter la promotion excessive pour ne pas faire bloquer ses contenus par d’uatres utilisateurs.
  • éviter les comportements agressifs pour ne pas faire bloquer son profil par d’autres utilisateurs

Comment savoir si vous faites l’objet de shadowban sur Twitter ?

Il est très difficile de le savoir avec exactitude.

Le site Shadowban.eu prétend pouvoir le détecter.

Le shadowban sur Facebook

En principe, le contenu qui enfreint les règles communautaires de Facebook sera retiré du site, tandis que d’autres contenus indésirables, comme les informations trompeuses, seront moins visibles ou porteront une étiquette d’avertissement.

Si Facebook diminue constamment la visibilité de vos publications, c’est que vous faites l’objet de « shadowban ».

Comment éviter d’être pénalisé par Facebook ?

  • éviter de partager des liens vers des informations fausses ou trompeuses.
  • éviter les pratiques de type « clickbait » ou « appât à clics ». techniques de rédaction visant à maximiser « abusivement » le nombre de clics.

Le shadowban sur LinkedIN

Comme tous les réseaux sociaux, LinkedIn dispose de politiques communautaires que tous les membres doivent suivre pour éviter les problèmes.

La « boite noire » sur le fonctionnement de l’algorithme de gestion de visibilité des contenus reste confidentielle mais l’existence d’un tel algorithme est notoire pour limiter la visibilité ou supprimer tout simplement des contenus sans en informer son auteur.

Comment éviter d’être pénalisé par LinkedIN ?

  • éviter le harcèlement
  • éviter l’agressivité
  • s’assurer de l’engagement suscité par ses publications

Le shadowban sur YouTube

Fin 2020,  YouTube s’est fait remarquer en bloquant les recherches concernant la chaine du YouTuber PewDiePie, spécialisée dans les jeux vidéos.

La réponse officielle de YouTube :

« YouTube ne fait pas de shadowban. Il est possible que la vidéo ait été signalée par nos systèmes comme potentiellement violente et qu’elle doive être examinée avant de faire l’objet d’une recherche, etc. Notez que les examens prennent plus de temps car nous avons des équipes limitées en raison de COVID-19 »

Le shadowban sur TikTok

TikTok utilise des algorithmes pour privilégier certains contenus mais ne reconnait pas officiellement pratiquer le shadowban.

Comment éviter d’être pénalisé par TikTok ?

  • évitez les contenus illégaux
  • évitez les contenus violents et haineux
  • évitez le spam

Respectez les conditions d’utilisation et les recommandations

Vers la fin espérée du shadowban sur les réseaux sociaux ?

Le shadowban sur les réseaux sociaux

Chaque réseau social possède ses propres conditions générales d’utilisation. Celles-ci précisent les pratiques à éviter pouvant justifier le blocage ou la suppression définitive d’un compte. C’est sur l’application du non-respect de ces règlements que les différentes plateformes ont justifié la fermeture des comptes sociaux de Donald Trump.

Toutefois, le principe du shadowban reste une pratique qui n’est pas officiellement reconnue et cela pose de nombreux problèmes. Cette absence de transparence sur des règles uniquement subjectives et imposées sans que les utilisateurs puissent en avoir connaissance représente un réel risque pour la liberté d’expression et peut être qualifiée de censure.

Si le législateur veut imposer un cadre plus stricte aux plateformes concernant les principes de modération, il est primordial d’y intégrer la gestion des algorithmes et les pratiques de type shadowban.

L’absence de transparence sur ce sujet génère des abus et des dérapages inadmissibles concernant la liberté d’expression. Le contrôle des algorithmes devrait être effectué par des organismes tiers et impartiaux et leurs règles de fonctionnement devraient être accessibles en toute transparence.

Cela éviterait par exemple qu’une plateforme comme Instagram bannisse des publications pour la seule raison d’y inclure le hashtag d’un concurrent tel Snapchat.

Instagram est d’ailleurs particulièrement adepte de la pratique de shadowban. C’est pour cette raison que ce réseau social n’a pas été abordé ici mais fera l’objet prochainement d’un article qui lui sera dédié.

——————————————————————————————————————————————-

Un article de Frédéric Foschiani, Fondateur et Président de QSN-DigiTal, agence spécialiste des réseaux sociaux et de l’eReputation => Liens utiles

——————————————————————————————————————————————–

#LoiAvia #DonaldTrump #ReseauxSociaux #SocialMedia #Censure #Moderation #Shadowban

Une réflexion sur “Modération ou censure sur les réseaux sociaux : qu’est-ce que le shadowban ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s