ereputation et crise

De l’impact de la retraite-chapeau de Philippe Varin sur l’eReputation de PSA et du patronat ?


ereputation et crise

Ces derniers jours, l’annonce de la retraite-chapeau dont devait bénéficier le PDG de PSA, Philippe Varin, n’a pas été qu’un sujet relayé uniquement auprès des principaux médias.

L’analyse des conversations sur le web et les réseaux sociaux montre à quel point un sujet peut en quelques heures générer un pic d’activité et représenter un danger pour l’image d’une marque et de ses dirigeants.

Mentions liées à PSA - Varin - Retraite-chapeau

La mise en place d’une veille des conversations devient nécessaire même en cas d’absence d’une présence de la marque sur les réseaux sociaux. Savoir ce qui se dit mais également pouvoir identifier les sources les plus actives.

Sources liées à PSA - Varin - Retraite-chapeau

Au-delà de l’aspect quantitatif des conversations, il convient alors d’analyser ensuite la tonalité de celles-ci. Sont-elles positives, négatives,… ?

Concernant Philippe Varin et PSA, l’impact négatif révélé par ces conversations montre un périmètre allant de la personne, à la marque mais également une extension aux dirigeants de grandes entreprises dans leur ensemble.

Bien sûr, toutes les entreprises ne sont pas susceptibles de rencontrer une situation de crise.

Mais quoi qu’il en soit, la puissance d’une veille efficace apportera une valeur ajoutée pour des approches qui sont loin d’être envisagées systématiquement.

Un périmètre de veille doit aujourd’hui être appréhendé de façon très large et prendre en compte l’ensemble de l’éco-système d’une entreprise.

Au-delà de ses produits et services, une entreprise donc à tout intérêt à intégrer dans sa veille des aspects tels que :

  • ses dirigeants, dont l’exposition peut être source d’impact sur l’image de l’entreprise
  • ses concurrents, notamment pour mieux identifier sa part de voix
  • les discussions relatives à son activité pour identifier des besoins, des tendances
  • ses partenaires, fournisseurs et sous-traitants, pour identifier tout risque d’impact collatéral
  • ses campagnes de marketing ou de communication afin d’évaluer leur impact auprès de certaines sources ou certaines typologies de médias

Au final, une véritable veille à 360° permettra à l’entreprise d’identifier à la fois les situations à risques mais également de prendre en compte l’ensemble des collectes d’informations en tant que véritable outil décisionnel pour faire évoluer l’entreprise, ses produits et services.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s