Les réseaux sociaux comme levier de croissance des PME?


L’usage des réseaux sociaux n’est pas encore devenue une habitude pour les PME mais toutefois une évolution des pratiques commence à se manifester. Une étude réalisée par l’Institut Sage auprès de 200 dirigeants d’entreprises petites et moyennes début novembre. révèle que 19% de ces dirigeants  utilisent déjà les réseaux sociaux généralistes (Facebook, Ziki) ou professionnels (Viadeo, LinkedIn) pour promouvoir leur activité. 12% d’entre eux ont même créés un blog.

L’usage des réseaux sociaux par ces patrons de PME n’est pas encore conversationnel, mais consacré au marketing et à la veille :

–         promouvoir son activité (40%)

–         détecter des innovations intéressantes (47%)

–         suivre l’actualité de ses marchés (38%)

–         suivre l’actualité de la concurrence (36%)

Cette entrée timide dans le web 2.0 permet à ces dirigeants de toucher du doigt le potentiel de ces outils et pour certains de pousser plus loin l’expérience :

–         trouver des prospects (36%)

–         trouver des partenaires commerciaux ou financiers (36%)

–         animation d’une communauté d’utilisateurs ou de clients (23%)

–          recrutement (21%)

Cette aproche des réseaux sociaux par les PME n’a pour l’instant  pas encore de répercussions commerciales des médias sociaux .  93% des dirigeants interrogés déclarent ne pas avoir obtenu de résultats probants dans ce domaine. 

Dans le même temps, l’étude menée par l’Institut Sage montre que   92% des dirigeants de PME ne peuvent se passer d’Internet :

–         acheter (57%)

–         vendre (31%)

On retiendra notamment de cette étude que si les PME sont convaincues de l’utilité d’internet et des médias sociaux, elles n’ont pas encore constaté les bénéfices qu’elles espèrent. La raison est simple et admise par ces dirigeants d’entreprises : le potentiel d’internet n’est pas exploité par les PME compte tenu du manque de compétences et de temps en interne.

Après tout, chacun son métier. Et si une PME ne peut pas pour des raisons évidentes intégrer en son sein des spécialistes d’internet et de l’animation des médias sociaux, il faudra passer par des agences spécialisées qui pourront rapidement apporter les éléments permettant de chiffrer les retombées de leurs actions.

Auteur: QSN-DigiTal / Frédéric Foschiani / http://www.qsn-digital.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s