Interview Frederic Foschiani sur BFMTV

#Reseauxsociaux : nouveaux leviers d’influence d’une campagne électorale ?


L’exemple de la campagne présidentielle aux Etats-Unis

Donald Trump estime que les réseaux sociaux l’ont aidé à gagner l’élection.

« Si quelqu’un raconte une sale histoire sur moi, ou quelque chose de faux, quelqu’un d’autre que vous évidemment, alors j’ai un moyen de contre-attaquer, de répondre »

Au-delà des polémiques sur les multiples sources de fausses informations diffusées par des sites acquis à sa cause, l’activité de Donald Trump sur les réseaux sociaux lui a permis de distancer sur ce terrain Hillary Clinton, tant en nombre de fans ou followers qu’en part d’audience de conversations sur les réseaux sociaux.

Si l’on prend l’exemple du 1er débat télévisé entre les deux candidats, Donald Trump a été mentionné 6,3 millions de fois dans des Tweets, contre 2,7 millions pour Hillary Clinton.

Interview Frederic Foschiani sur BFMTV

Que peut-on en déduire pour les élections en France ?

La première prise de conscience des politiciens français sur l’intérêt des réseaux sociaux remonte à 2008, suite encore une fois à l’exemple donné par les Etats-Unis et Barack Obama à l’occasion de sa première campagne présidentielle.

En 2016, l’usage des réseaux sociaux par Donald Trump devrait amener une deuxième prise de conscience surtout pour ceux qui, comme Donald Trump, sont considérés au départ comme des ‘Challengers’.

Avec les réseaux sociaux, c’est la possibilité d’occuper l’espace, de présenter ses arguments sans le filtre des médias, de pouvoir réagir comme on le souhaite et au moment où on le souhaite, afin de toucher son audience et de faire passer son message.

« Je trouve cela extraordinaire. C’est une forme moderne de communication.  » – Donald Trump

Alors que le temps de parole des candidats français dans les médias est contrôlé par le CSA, les réseaux sociaux permettent de se libérer de cette contrainte et de communiquer plus largement, à moindre coût et de toucher cette partie de l’électorat d’indécis.

Les réseaux sociaux peuvent-ils servir d’indicateurs d’influence

Alors que la fiabilité des sondages est remise en question aux Etats-Unis, on en vient à se poser la même question en France. Les réseaux sociaux peuvent-ils nous fournir des indications utiles sur les intentions de vote?

Se limiter à comparer les candidats sur la seule base du nombre de fans Facebook ou de Followers Twitter n’est certainement pas le seul indicateur à suivre. Je rappelle qu’il est facile d’acheter des fans et que certains se sont illustrés avec ce genre de pratiques par le passé.

Si l’on prend l’exemple des candidats à la primaire de droite, un classement de ce type ne nous apprend pas grand-chose, puisque l’on retrouve le trio qualifié de favoris et leurs Challengers.

Candidats primaires 2016 et Fans Facebook _ QSN-DigiTal

 

Ce qui est plus intéressant est de suivre l’activité des comptes des candidats sur la durée et l’impact sur leur part d’audience et donc sur leur visibilité et l’intérêt qu’ils suscitent.

0_candidats primaires_tendances Facebook_QSN-DigiTal

 

Ces différents indicateurs, pris ensemble, permettent d’identifier des tendances qui peuvent confirmer ou infirmer les sondages faits par ailleurs.

Parce que les électeurs s’informent aussi de plus en plus avec les réseaux sociaux, qu’ils s’expriment au moment où ils sont disponibles, les réseaux sociaux devront être analysés avec beaucoup plus d’attention en complément des leviers de sondages et d’analyses habituels.

 

Une réflexion sur “#Reseauxsociaux : nouveaux leviers d’influence d’une campagne électorale ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s