TWITTER, FOLLOWERS ET FOOTBALLEURS..UN RAPPORT AVEC LEURS PERFORMANCES ?


Alors que le Comité Olympique souhaite interdire l’accès aux réseaux sociaux au sein du Village Olympique lors des prochains Jeux de Londres (pour des raisons uniquement financières visant à protéger ses sponsors et partenaires financiers), il y a fort à parier que les utilisateurs desdits réseaux prendront plaisir à contourner l’interdit. D’ailleurs, l’exemple du détournement sur Twitter (#radiolondres) de la règle de divulgation des résultats de l’élection présidentielle en est le plus récent exemple. La directive du CIO vise notamment les athlètes, qui utilisent par exemple Twitter, puissant levier de communication en temps réel, pour maintenir le lien avec leurs followers (supporters, journalistes,…) et gérer ainsi un peu plus leur image.

Comme pour une marque, les personnalités publiques, politiques, du spectacle etc… utilisent de plus en plus les réseaux sociaux comme levier complémentaire pour gérer leur image et leur réputation dans une optique de conquête de nouveaux ‘fans’ et de fidélisation. La course aux followers des principaux candidats à la Présidentielle cette année montre l’importance de ce levier dans la communication globale.

Les sportifs ne dérogent pas à la règle, quelque soit leur sport et leur niveau de notoriété. Même Tiger Woods a son compte Twitter. En a-t-il besoin financièrement ? Certainement pas. Mais nous savons tous à quel point l’image est importante et contrôler les leviers qui permettent de la gérer sont indispensables.

La présentation du compte Twitter de Sergio Ramos, joueur du Real Madrid, est un bon exemple :

stylisation de son nom comme un marque, affichage des organismes et fondations auxquelles il participe…et plus de 2 millions de followers.

Au-delà de l’utilité en terme de communication, les enjeux financiers ne sont pas à négliger non plus. Un sportif aura certainement un argument complémentaire de négociation de ses contrats auprès des sponsors si ses communautés sur les réseaux sociaux sont un élément de lien évident avec plusieurs millions de ‘fans’ ou ‘followers’ qui sont autant d’acheteurs potentiels. Une sorte d’assurance pour un joueur qui peut rencontrer des baisses de forme. Un joueur comme le brésilien Kaka, qui n’est plus le phénomène qu’il a été, peut toujours valoriser plus de 10 millions de followers !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il en est de même pour un espoir. Neymar Junior, 20 ans, espoir du foot brésilien, se positionne déjà avec les plus grands en nombre de followers sur Twitter avec plus de 4 millions !

Intéressant pour la publicité d’une marque et pour le merchandising d’un club (ventes de maillots,…).

Ledit Neymar l’a bien compris (ou ses conseillers) puisque son compte Twitter met en avant ses sponsors, à défaut d’organisation caritative…

 

 

 

Et si en plus le footballeur en question partage sa vie avec une célébrité (ce qui est souvent le cas), alors l’argumentation commerciale peut prendre une autre dimension.

Prenons l’exemple de Gérard Piqué, joueur de Barcelone, et ses 2,6 millions de followers. Son ‘aura commerciale’ prend une toute autre ampleur avec les 15,7 millions de followers de Shakira. Un couple avec une audience mesurable à plus de 18 millions de followers, ça s’entretient…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien sûr, avoir une communauté importante sur les réseaux sociaux n’est pas le seul critère de mesure d’influence d’un sportif, heureusement d’ailleurs pour les sportifs français…Dans le classement du top 20 de footballeurs, basé sur leur nombre de followers, le 1er français arrive à la … 19ème position (Samir Naceri et ses 736 000 followers).

Au-delà des joueurs, l‘analyse des comptes des 50 footballeurs en activité ayant le plus grand nombre de followers sur Twitter fait ressortir des résultats par clubs et par nationalités surprenants.

A la lecture des résultats, peut-on se hasarder à tirer des conclusions entre le nombre de followers et les résultats d’une équipe de club ou d’une équipe nationale ? Pas vraiment si l’on se réfère aux résultats français. Si le PSG figure dans le classement des 20 Clubs européens, c’est grâce à ses étrangers. Le comportement des joueurs français sur Twitter bénéficie malgré tout à ‘la France’ qui se retrouve 8ème au classement ‘Twitter’, alors qu’elle apparaît qu’à la 16ème position au classement FIFA.

Exception à la règle en ce qui concerne la France ? N’exagérons pas, mais certaines tendances sont ‘amusantes’ au regard notamment du positionnement des clubs espagnols et du classement par nationalités.

Sur le terrain comme sur Twitter, le combat continue entre Barcelone et le Real Madrid !

Observons l’EURO qui se déroulera en Juin en Ukraine et en Pologne, et voyons si le rapport entre les comptes Twitter des joueurs et les résultats de leurs équipes peuvent confirmer un lien…:)

Auteur : Frédéric Foschiani – QSN-DigiTal – www.qsn-digital.com – blog-ereputation.com

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s